OlympeDeGouge
Portrait d’Olympe de Gouges, par Alexandre Kucharski

Olympe de Gouges est une femme que j’admire énormément. Féministe avant l’heure, elle est l’autrice de plusieurs travaux ayant pour sujet le droit des femmes, la liberté, l’abolition de l’esclavage, … Son plus célèbre écrit étant La Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (1791), en réponse à la Déclaration des droits de l’homme avec un petit h…

Contre le mariage mais pour la création d’un contrat de confiance entre l’homme et la femme (elle propose le concept du PACS 200 ans avant son autorisation en France), pour la création d’un établissement venant en aide aux jeunes mères (ce qu’on appelle aujourd’hui la maternité), pour la féminisation des termes et des professions… Bref, Olympe de Gouges est une femme bien. Du moins à mes yeux…

J’ai donc décidé de lui rendre hommage lors d’une reconstitution historique au château de Panloy (Charente Maritime), où une de mes amies travaille. Le thème tournait autour du XIXe siècle, mais Olympe, qui a vécu pendant la seconde moitié du XVIIIe, était malgré tout accepté.

Pour sa conception, ça n’a pas été du gâteau, puisque des portraits d’Olympe de Gouges… Et bien, il n’en existe que très peu. Ma base de travail fut donc le portrait que vous voyez au dessus de ces lignes, et une bande dessinée biographique que je vous conseille énormément.

Ayant peu de temps (et peu de moyens au moment de la création) j’ai opté pour un mélange de customisation et de création. J’avais pour mon costume trois pièces maîtresse et un accessoire : une jupe, un chemisier, un châle et un foulard pour les cheveux.

Pour la robe, j’ai opté pour un patron que j’avais déjà utilisé pour le costume d’Eileen : la jupe pirate. Cette création m’a permis de réaliser ma première modification de patron. Je souhaitais avoir une jupe longue, longue, longue… qui traîne bien par terre et qui cache mes pieds. J’ai donc simplement allongé le bas du patron.

Le tissus que j’avais choisi a été teint en bleu. J’ai pris une tissu très lourd, mais qui prend une belle forme lorsque l’on met des frous-frous en dessous.

Pour la chemise, ce fut plus complexe. Le temps et l’inexpérience ne m’ont pas permis de confectionner de A à Z une chemise blanche. J’ai donc choisi la facilité en faisant une customisation.

 

J’ai coupé le col, pour donner un décolleté carré. J’ai également coupé les manches, et j’y ai ajouté aux manches et en bordure des franges (mes premières! :-D). Pour le châle, j’ai utilisé le même tissu que pour les franges, à savoir un simple drap blanc. Le patron était également fait maison.

Pour parfaire le tout, j’ai crée un bandeau, teint avec la jupe, pour retrouver le même bleu. Je me suis inspirée de l’unique portrait d’Olympe pour le côté bouffant de la coiffure, et d’une planche de la bande dessinée pour le bandeau.  Une des membres du forum Des aiguilles et des costumes m’a conseillé d’utiliser un bun pour la coiffure… Et voilà le résultat:

Et voilà une Olympe de Gouges complétée, avec peu de moyen. C’est également mon premier et unique costume « historique » pour le moment. A l’avenir, je voudrais me fabriquer des tenues plus proche de la Belle Epoque, période dont j’admire énormément la mode. Peut-être le prochain costume, qui sait…

DPP_2366
Crédit Photo : Siana Photographie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s